Marie


Les choses se corsent pour la belle Marie.

 Plus que deux pages à terminer pour mon second conte de l’Ankou. Dommage,  je m’amuse ferme avec l’aquarelle. :)